Suivi et réhabilitation de la population sauvage

Bien qu’étant l’espèce emblématique du Parc National de Toubkal, le Mouflon à manchettes (Ammotragus lervia) ne fait l’objet que de peu d’études : il existe donc peu d’informations sur la taille de la population sauvage vivant dans cette aire protégée.

Afin de pallier à ce manque de données, la Direction du Parc National de Toubkal a tout d’abord organisé des opérations de recensement dans la Réserve Zoologique de Takherkhort, réserve créée en 1969 pour protéger la population de Mouflons à manchettes qui était en fort déclin.

Recensement de l’année 2003 (pdf).

Recensement de l’année 2004 (pdf).

Recensement de l’automne 2006 (pdf).

Recensement du printemps 2008 (pdf).

Dans le cadre du Projet décennal 2015-2024 « Préservation et valorisation du Parc National de Toubkal », il a ensuite été prévu l’élaboration et la mise en oeuvre d’un Plan de conservation concerté du Mouflon à manchettes afin de poursuivre, mais surtout consolider les efforts entrepris dans l’amélioration des connaissances et la réhabilitation de la population de Mouflons à manchettes du Parc National de Toubkal.

Afin de rédiger un tel plan, un atelier fut donc organisé, les 16 et 17 novembre 2015 (cf. actualités), en présence de diverses parties prenantes (institutionnels, universitaires, associations, autorités locales), et selon la méthodologie développée par l’UICN Med sur la planification stratégique pour la conservation des espèces en Afrique du Nord.